Facebook Twitter Rss YouTube

CÔTE D'IVOIRE - FPI – Courrier de Gbagbo, Camp Affi « ce n’est pas par un courrier qu’on préside un parti politique »

La Dépêche d'Abidjan

Nul et de nul effet, c’est ainsi que le Front populaire ivoirien (FPI) Affi N’Guessan considère le courrier de reprise en main de ce parti envoyé depuis la CPI par l’ex-dirigeant ivoirien Laurent Gbagbo. Jean Bonin Kouadio secrétaire général adjoint à la communication l’a fait savoir ce mercredi 28 novembre à Poleafrique.info qui l’a joint.

« Ce courrier n’a pas de valeur. Car ce courrier n’est pas de lui d’une part et d’autre part ce n’est pas par un courrier qu’on préside le FPI mais par une élection », commente Jean Bonin Kouadio.

Le 16 novembre dernier, dans un communiqué rendu public, Laurent Gbagbo, l’ex président ivoirien détenu à la Haye, annonce reprendre pleinement les rênes du parti qu’il a fondé. « Il n’y a plus d’intérim. J’assume pleinement la direction du Parti. Conformément à nos statuts, je déciderai de la convocation des réunions des instances statutaires, qu’il reviendra aux vice-présidents, dans le respect de l’ordre hiérarchique, de présider », mentionne le document signé de l’ex-ministre Assoa Adou le secrétaire général de la branche du FPI qui dispute le contrôle de cette formation politique à Affi N’Guessan.
Lire la suite


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :