Facebook Twitter Rss YouTube

CÔTE D'IVOIRE - GRÈVE DES FONCTIONNAIRES : LES RESPONSABLES SYNDICAUX MENACÉS DE MORT ET SÉQUESTRÉS À LA PRIMATURE

La Dépêche d'Abidjan

LA GRÈVE CONTINUE. VOICI POURQUOI !

L'assemblée générale de l'intersyndicale du samedi 21 janvier 2017 avait reconduit la grève d'une semaine, à compter d'aujourd'hui 23 au 27 janvier 2017. Contre toute attente, les responsables syndicaux ont été vus à la télé, hier nuit, faisant une déclaration dans laquelle le porte-voix Gagna Zadi, en tee-shirt, le regard grave, demandait aux grévistes de reprendre le travail. Tout de suite, beaucoup y ont vu quelque chose de bizarre. Ils n'ont pas tort. En effet, les responsables syndicaux, invités à se rendre à la Primature pour une séance de travail avec le nouveau premier ministre d'Alassane Ouattara, y ont été séquestrés, leurs portables confisqués, et contraints de faire une déclaration de reprise de travail. Pendant ce temps, les responsables régionaux étaient depuis quelque temps victimes de représailles et de menaces de mort. Les responsables de l'intersyndicale ont décidé de faire cette déclaration pour sauver des vies, tout en sachant que sur le terrain leur appel ne serait pas entendu. La réalité du terrain, une grève réussie aujourd'hui montrerait la vanité et la vacuité des méthodes d'une autre époque du gouvernement d'Alassane Ouattara.

GNAKA LAGOKÉ


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :