Facebook Twitter Rss YouTube

CÔTE D'IVOIRE - Le gouvernement condamne les dérives langagières des politiques et prône le bon ton

La Dépêche d'Abidjan

Le gouvernement, à travers son porte-parole, Sidi Touré, a condamné, mercredi, les dérives langagières observées ces derniers temps dans le paysage politique tout en appelant les acteurs, « quel que soit le camp », au bon ton.

Interrogé sur ces empoignades peu amènes, au terme d’un conseil des ministres tenu ce jour, le ministre Touré a marqué son indignation face à ce qu’il qualifie de « pollution » de la sphère politique.

« La politique c’est surtout un cadre d’échanges sur des propositions concrètes dans la contradiction pour pouvoir faire avancer le quotidien des populations. Il est donc inadmissible que notre paysage soit pollué. Donc nous (le gouvernement) condamnons fermement les dérives langagière qui ont été observées », a-t-il exprimé.

Le porte-parole du gouvernement a par la suite appelé au bon ton et à la réserve dans tous les camps. « La Côte d’Ivoire mérite mieux, les Ivoiriens méritent mieux », a-t-il insisté.

Une frénésie s’est emparée de la toile en Côte d’Ivoire, ces derniers temps, entretenue par des hommes politiques qui se lancent régulièrement des piques. Des cadres du Parti démocratiques de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) sont à la manœuvre, dans cet échange de bons procédés, depuis la brutale rupture entre ces deux formations politiques.

Le pic, dans ces actes d’inimitié, a été atteint le Week-end écoulé au cours duquel une députée du RHDP, Mariam Traoré, a proféré des injures, via la plateforme sociale Facebook aux femmes du PDCI et spécialement à leur présidente urbaine, Sita Coulibaly.

AIP


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :