La Dépêche d'Abidjan

Facebook Twitter Rss YouTube
Côte d'Ivoire - Révélations : Laurent Gbagbo : "La France m'a chassé du pouvoir à cause du pétrole ivoirien"

La Dépêche d'Abidjan

Neuf ans après avoir été déchu du pouvoir et déporté à La Haye, Laurent Gbagbo revient sur ses rapports avec la France et fait des révélations sur les raisons qui ont motivé ce pays à l'évincer du pouvoir. Selon lui, la volonté de la France de faire main basse sur le pétrole ivoirien est la cause de la guerre livrée contre son régime.

L'acharnement de la France contre l'ancien régime n'a pas fini d'étonner le monde. Nombreux sont des Ivoiriens et bien d'autres observateurs de la vie politique qui continuent de s'interroger sur les réelles motivations qui pouvaient pousser un État à déployer toute son artillerie pour renverser un président démocratiquement élu d'un autre État souverain.

En effet, il n'y avait pas une personne appropriée que le Président Laurent Gbagbo lui-même pour éclairer les panafricanistes sur la position de la France vis à vis de la Côte d'Ivoire. Une récente publication d'un site Sénégalais livre des révélations du président Gbagbo sur ses rapports conflictuels avec la France.

Selon l'ancien président ivoirien, les dirigeants français lui en voulaient terriblement pour avoir demandé la révision des contrats qui lient ces deux pays. Le cas de l'exploitation du pétrole ivoirien, toujours selon lui, est à l'origine de l'acharnement de ce pays sur son régime. " Pourquoi on me fait la guerre?" S'interroge-t-il. Et d'apporter une réponse à cette question: " J'arrive au pouvoir et je trouve à la Présidence de la République, le contrat d'exploitation du pétrole ivoirien, contrat détenu exclusivement par la France. Dans ce contrat, la France détient, tenez-vous bien, 88% et 12% pour l'État de Côte d'Ivoire", révèle-t-il.

Outré par cet état de fait, le Président Gbagbo exige donc que les choses soient réétudiées entre les deux parties.
"J'ai été scandalisé, choqué. Seulement 12% du pétrole revient à mon pays ? Non. J'ai donc appelé les autorités françaises pour une révision du contrat. Tout ce qu'elles ont trouvé à dire, Laurent Gbagbo est contre les intérêts français, et la suite, tout le monde le sait", confie le champion de la "refondation ivoirienne".

Cette suite, c'est la diabolisation du président Gbagbo et son régime tout au long de son mandat. Mandat qui sera émaillé de complots et autres subversions aux fins de sa déstabilisation définitive. Elle est allée, souligne-t-il, apporter un soutien à une rébellion qui va couper le pays en deux.

Durant huit années, le régime de Laurent Gbagbo a dû faire face à des attaques répétées jusqu'à ce qu'en 2011. Grâce à ce même soutien de la France, le pouvoir tombe à l'issue d'une élection presidentielle calamiteuse où la vérité des urnes ne sera pas connue.

Des révélations de faits qui, on le voit, vont relancer le débat sur la partition de la France dans la chute du régime Gbagbo.

José TÉTI, Correspondant permanent à Abidjan
Source: www.xibaaru.sn


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :