Facebook Twitter Rss YouTube

Côte d’Ivoire : après Sangaré, Gossio et Abouo N’Dori, le FPI perd Séry Bailly

La Dépêche d'Abidjan

La disparition de l’ex-ministre Zacharie Séry Bailly, le 2 décembre à Abidjan, porte à quatre le nombre de barons issus des deux camps rivaux du Front populaire ivoirien (FPI de Laurent Gbagbo) à avoir tiré leur révérence, en moins de trois mois, en Côte d’Ivoire.

Le Front populaire ivoirien (FPI de Laurent Gbagbo) est de nouveau en deuil, à la suite de la disparition de l’ex-ministre Zacharie Séry Bailly, le 2 décembre, à l’âge de 70 ans. « La série noire continue au FPI », titrait ce jour-là Linfodrome, le portail d’information du groupe Olympe, éditeur des quotidiens indépendants Soir Info et L’Inter.
Ex-ministre de la l’Enseignement supérieur puis de la Communication (entre 2000 et 2003) de Laurent Gbagbo, Zacharie Séry Bailly était également l’un des fondateurs du Syndicat national de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares). Mort à la suite d’une commotion cérébrale, son décès porte à quatre le nombre de hauts responsables de l’ex-parti au pouvoir à avoir disparu en près de trois mois.
Lire la suite


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :