Facebook Twitter Rss YouTube

Côte d’Ivoire : les «Soroïstes» en congrès le 18 novembre

La Dépêche d'Abidjan

Un mouvement se réclamant du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, pourrait proposer la candidature de celui-ci à la présidentielle d’octobre 2020 lors de son prochain congrès.

Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) qui se réclame du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro (GKS), organise son congrès le 18 novembre 2018, au Palais des congrès de l’Hôtel ivoire, à Abidjan, la capitale ivoirienne. Selon des sources concordantes, Kanigui Soro, le patron du RACI va probablement lancer un appel «solennel» à Guillaume Soro afin que celui-ci soit candidat à la présidentielle d’octobre 2020. GKS va-t-il répondre par l’affirmative? C’est clair que «Bogota», le nom de guerre de Soro Guillaume, ne donnera pas de réponse immédiate à l’appel à candidature émanant du RACI. Bon calculateur, fin tacticien, il se donnera sans doute une période de réflexion, le temps de voir «clair» dans le «mouvement» du président Alassane Ouattara qui manœuvre fort pour que son poulain soit élu en 2020. Si le Rassemblement des républicains (RDR), le parti présidentiel, lui fait les yeux doux, GKS ne crachera pas sur le morceau, tant il est convaincu que son avenir se trouve à la rue Lépic (Siège du RDR). Mais si la météo politique lui est défavorable du côté du RDR, l’ancien leader de la Fédération estudiantine de Côte d’Ivoire (FESCI) va peut-être nouer des alliances avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Henri Konan Bédié ou le Front populaire ivoirien (FPI).
Lire la suite


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :