Facebook Twitter Rss YouTube

Côte d'Ivoire : pluie d'hommages après la mort d'Aboudramane Sangaré

La Dépêche d'Abidjan

En Côte d'Ivoire, les hommages à la mort d'Aboudramane Sangaré se sont succédé tout le week-end. Le plus fidèle compagnon de route de l'ex-président Laurent Gbagbo s'est éteint des suites d’un cancer de la prostate à 72 ans samedi 3 novembre à Abidjan.

La classe politique ivoirienne a rendu hommage au baron du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo. La nouvelle de son décès a pris de court l'ensemble de la classe politique ivoirienne, qui semblait tout ignorer de la maladie d’Aboudramane Sangaré.

Le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro a été le premier à rendre un hommage appuyé à celui que l'on surnommait « le gardien du temple ». Samedi, en fin d'après-midi, le PDCI a dépêché son secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué à la résidence de Laurent Gbagbo pour présenter ses condoléances à la famille biologique et politique, et saluer la mémoire « d'un homme d'honneur demeuré fidèle à la ligne politique originelle du FPI ».

Depuis sa ville de Daoukro, le président du PDCI, Henri Konan Bédié, a lui-même pris sa plume pour s'incliner devant la mémoire de celui qu'il considère comme « un animateur de premier plan de la vie politique ivoirienne », tout en assurant que son parti sera présent à toutes les étapes du deuil.
Lire la suite


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :