Facebook Twitter Rss YouTube

La Côte d’Ivoire peine à exporter son caoutchouc

La Dépêche d'Abidjan

Plus de 20.000 tonnes de caoutchouc sont bloquées dans les ports ivoiriens depuis plusieurs mois.
Toute cette production est actuellement stockée dans les ports d'Abidjan et de San-Pedro, attendant que les armateurs puissent l'évacuer vers l'extérieur.
L'Association des Exportateurs du Caoutchouc Naturel de Côte d'Ivoire (AEXCI) s'inquiète de cette situation surtout que le manque à gagner est assez important pour toute la filière.
A lire aussi : Le CENCC lancé pour un cacao ivoirien plus compétitif
On l'estime à 200 millions de F CFA pour les exportateurs et près de 655 millions de F CFA pour les armateurs.
Concernant les raisons du blocage des exportations, Samuel Espérance Mobio, le président de l'AEXCI souligne que "les armateurs expliquent que le caoutchouc est trop humide et son transport pose problème dans les bateaux".
"Ils soutiennent que le produit sali les bateaux et peut contaminer d'autres produits consommables".
L'AEXCI à ne peut donc plus acheter le caoutchouc chez les producteurs pour l'acheminer vers l'extérieur.
"Près de 50 mille tonnes de produits étaient bloqués, ils restent à ce jour 20.000 tonnes. Les armateurs avaient promis que ce produit devait être transporté cette semaine mais rien n'est fait" se désole M. Mobio.
Lire la suite


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :