Facebook Twitter Rss YouTube

SÉNÉGAL - Internet n’est pas une zone de Non-droit.

La Dépêche d'Abidjan

Insultes ET PROPOS MALVEILLANTS sur internet
La RÉGULATION de Internet et des Réseaux Sociaux est INDISPENSABLE , et est INEVITABLE car il y’a trop de DÉRIVES


L’Association les « Victimes du NET et des Réseaux Sociaux » dénonce depuis des années ce qui se passe sous nos yeux et qui ont pour noms fragilisation des institutions, les insultes et injures publiques adressés aux plus hautes autorités religieuses et de l’Etat, et des diffamations de toutes sortes à l’endroit des citoyens.
Le Président Macky Sall donne totalement raison à l’Association des « Victimes du NET et des Réseaux Sociaux »
La déclaration du Président Macky Sall à l’issue de l’inauguration de la caserne de Gendarmerie de Touba est montée au creneau pour dire : « Que celui qui commet de mauvais actes sur le net doit être identifié avant d’être présenté au juge
Et ces propos ont été tenus devant la Gendarmerie nationale, le ministre des Forces armées, Augustin Tine et le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bassirou M’Backé Abdou Khadre
Le Président Macky Sall a été très clair “ La liberté d’expression ne donne pas aux gens la latitude d’insulter les gens à tout-va. Nous avons les moyens d’arrêter les insulteurs du Net, comme tous les pays modernes.  Nous allons les traquer et les conduire vers les tribunaux. Cela ne peut plus continuer. Nous sommes prêts à arrêter toutes les dérives du Net”,
Et d’ajouter que : « Celui qui commet de mauvais actes sur le net doit être identifié avant d’être présenté au juge »
Internet est devenu un problème dans notre pays, et que des mesures devaient prises pour juguler les dérives qui y surviennent.
Les réseaux sociaux défrayent la chronique en s’éloignant de leur cadre d’échanges et laissant la porte ouverte à d’incompréhensibles dérives verbales.
Nul n’est à l’abri de sorties outrageuses, personne n’est épargnée, nous sommes tous « des cibles potentielles » ! Les dérapages, la diffusion de fausses nouvelles, les diffamations, la calomnie, le dénigrement public, les règlements de compte, le harcèlement, les menaces, le chantage, l’escroquerie, le transfert illégal de données à caractère personnel, le partage d’images, de photos et de vidéos obscènes occupent l’espace médiatique laissant croire que Internet est un monde sans gouvernement !
A la lumière de tout ce qui est en train de se passer, nous estimons que la nation doit se remobiliser pour faire échec à ceux qui tentent de remettre en cause les équilibres sociaux sur lesquels la nation s’adosse, et qui garantissent la paix et la sécurité dans notre pays.
Nous demandons une application sans complaisance de la loi, car il y’a une loi qui règlemente tout ce qui se passe dans internet, ceux contreviennent et qui commettent ces forfaits dans les réseaux sociaux doivent savoir qu’à partir d’aujourd’hui, il ne sera plus possible d’insulter, de calomnier, de diffamer, ou de porter atteinte à la dignité ou à l’intégrité des citoyens des citoyens, et de s’en sortir sans frais.
Mais la solution passera obligatoirement par une re-socialisation de franges importantes de la population, par l’éducation, la sensibilisation et la formation en direction de toutes les parties prenantes, surtout les jeunes qui sont les principaux utilisateurs, exposés aux dangers et aux pièges d’internet et des réseaux sociaux.
Nous demandons aux responsables de sites d’informations ou de réseaux sociaux de faire preuves de responsabilités et de se conformer à la loi, nous les invitons à prendre des dispositions qui fassent que la dignité des personnes et des citoyens soit pleinement préservée.
Nous en appelons, et nous mettons tous les sites d’informations et tous les réseaux sociaux devant leurs responsabilités.
Ceux qui parlent de bâillonnement de l’information passent complètement à côté, car en aucun cas, la liberté d’expression ne saurait être une licence.
L’avertissement du Président Macky Sall s’adresse à tout le monde, et à tous les bords, la justice devra sévir sans discrimination, ni discernement.
La régulation de internet et des réseaux sociaux est indispensable, et est INEVITABLE car il y’a trop de dérives.
Internet n’est pas une zone de Non-droit.

Le Président de l’Association
Des « Victimes du NET et des Réseaux Sociaux »
Amadou Moustapha GAYE
Tél : 00221.77.631.62.27-Dakar/Sénégal-Email victimesdunet@gmail.com


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :